En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.

Programme de recherche

Programme IUF Littérature et science : l’écriture des savoirs biologiques au XIXe siècle

Projet porté par Gisèle Séginger

  • Année2016
  • En savoir plus
  • Ce projet s’inscrit dans le champ d’une critique ouverte à une forme d’interdisciplinarité novatrice, à l’intersection de la littérature et de la biologie, à une époque transitoire – le XIXe siècle – où la biologie se forme et se trouve néanmoins très vite impliquée dans des questionnements généraux sur la vie. Les nouveaux savoirs circulent entre plusieurs disciplines, que la littérature prend volontiers en écharpe. Organisé en deux volets complémentaires, mon projet m’amènera à étudier la circulation des savoirs biologiques et leur impact sur la littérature, mais aussi, dans l’autre sens, l’invention et l’écriture scientifiques afin de comprendre la formation, l’efficacité imaginaire et la diffusion culturelle des représentations et des modèles biologiques les plus prégnants. La circulation des savoirs biologiques dans la littérature du XIXe siècle s’est trouvée finalement liée à des considérations pré-écologiques avant la lettre et à des réflexions sur la sauvegarde de la biodiversité même en milieu urbain. Sur ce dernier point voir le programme URBANATURE :  https://urbanature.hypotheses.org/

D'autres ouvrages

URBANATURE

Projet porté par Gisèle Séginger (Université Gustave Eiffel & IUF)