En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.

Ouvrages parus dans la collection Formes et Savoirs

Flaubert. Histoire et étude de mœurs

Sous la direction de Juliette Azoulai & Gisèle Séginger (2019)

Pour commander l'ouvrage

  • Année2019
  • Editeur
  • « J'aime l’histoire, follement. » La passion de Flaubert rencontre celle de son époque qui a, selon lui, inventé le « sens historique ». Le romancier est fasciné par la nouvelle historiographie et, par ailleurs, il lit beaucoup Balzac qui voulait écrire l’histoire des mœurs de son temps. Sa pensée est aussi hantée par un imaginaire de 1789 et par le souvenir de 1848, que Flaubert aborde dans deux romans. L’histoire – parfois absente comme dans Madame Bovary – s’inscrit en profondeur dans les idées reçues, les manières d’être et de penser ou dans les sentiments. Au croisement de l’anthropologie historique, de la psychologie sociale et de l’histoire des représentations, des mentalités ou des sensibilités, le roman flaubertien participe à la révolution historiographique de son siècle.

    Sommaire

    I. Histoire et actualité
    Aude Déruelle – Les années 1840 chez Balzac et Flaubert : représentation du présent, représentation du passé
    Éléonore Reverzy – « Les choses du jour » dans L'Éducation sentimentale. Flaubert romancier actualiste
    Yannick Marec – Lecture rouennaise d'un épisode de L’Éducation sentimentale : les remords de conscience du républicain Dussardier après juin 1848
    Joëlle Robert – Flaubert et le Prince rouge
    Corinne Saminadayar-Perrin – Entre histoire et étude de mœurs : écrire l’événement

    II. Histoire des pratiques culturelles
    José-Luis Diaz – Ce qu’on écrit, ce qu’on lit, ce dont on cause : l’histoire littéraire et l’histoire culturelle vues de L’Éducation sentimentale
    Olivier Bara – Du théâtre et des mœurs théâtrales dans L’Éducation sentimentale
    Romain Benini – « Chapeau bas devant ma casquette / À genoux devant l’ouvrier » : L’Éducation sentimentale et les représentations du peuple
    Juliette Azoulai – Flaubert dansomane : scènes de bal des années 1840
    Jean-Marie Privat – L’arrière-pensée animale du récit

    III. Histoire des sensibilités et des mentalités
    Gisèle Séginger – De l’étude de mœurs à l’histoire du sentiment : Flaubert et Rousseau
    Niklas Bender – Potentialité et indétermination : les personnages flaubertiens et l’avènement de la démocratie
    Isabelle Pitteloud– « Une sorte de pudeur » : expériences de la honte dans Madame Bovary et L’Éducation sentimentale
    Steve Murphy – L’illégitimité et la tache dans L’Éducation sentimentale
    Nobuyuki Hirasawa – Les débats sur l’économie politique dans L’Éducation sentimentale : Flaubert et le libéralisme de Frédéric Bastiat
    Anne Herschberg Pierrot – Stéréotypes et historicité

    IV. Le roman de mœurs moderne : histoire privée, histoire collective
    Philippe Dufour – L’Éducation sentimentale de 1845 : du roman intime au roman de mœurs          
    Jacques-David Ebguy – Un homme « fait de tous les hommes » ? Individu et société dans L’Éducation sentimentale
    Stéphanie Dord-Crouslé – Naissance de madame Dambreuse, la « grande dame », dans les «scénarios intermédiaires » de L’Éducation sentimentale
    Michel Brix – Poétique et politique. Le roman de mœurs et l’histoire dans la correspondance Flaubert – George Sand
    Éric Le Calvez – L’Éducation sentimentale, « roman parisien »
    Bernard Gendrel – « Le modèle le plus définitif du roman de mœurs » : retour sur la lecture de Flaubert par Paul Bourget

    Bibliographie

  • ISBN978-2-86820-548-3

D'autres ouvrages