En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.

Publications des doctorants

Retour à la liste des thèses en cours

Yohann Luca

Résumé de thèse

La  thèse  intitulée  « Du  magazine  culturel  à  la  canonisation :  regards  croisés  sur  la  littérature africaine-américaine de la Renaissance de Harlem (1922-1937) et du Black Arts Movement (1961-1976) »  propose  de  considérer  les  magazines  culturels  africains-américains  dans  une  nouvelle perspective, à savoir la place qu’ils occupent dans les processus de canonisation de la littérature africaine-américaine.

Depuis les travaux d’Abby Arthur Johnson et Ronald Maberry Johnson dans les années soixante-dix à ceux plus récents de George Hutchinson, la critique scientifique a accordé une certaine attention à ces magazines culturels africains-américains. Cependant, nombre d’entre eux n’ont encore reçu qu’une attention très parcellaire. Ce travail de recherche s’attache d’une part à étudier ces titres du paysage culturel africain-américain de manière plus systématique et, d’autre part, à intégrer une analyse poussée des processus de canonisation. Plusieurs pistes se dessinent lorsqu’il s’agit d’établir les  raisons  d’un  passage  ou  non  à  la  postérité  d’une  œuvre  littéraire :  un  soutien  populaire important, une opportunité commerciale, une assise institutionnelle, ou bien des revirements épistémologiques. En tous cas, ces pistes paraissent rattachées plus ou moins fermement à des questions d’ordre politique. C’est pourquoi il convient de s'attacher à l'étude de ces politiques éditoriales qui, en amont, jouent également un rôle dans une éventuelle canonisation.

A travers l’analyse des dynamiques éditoriales, politiques, et structurelles, il s’agit de poser un regard neuf sur les questions relatives aux processus de canonisation de la littérature africaine-américaine. De nombreux éditeurs et contributeurs au sein de ces magazines culturels ont par la suite endossé la casquette,  à  la  fois  proche  et  pourtant  résolument  différente,  d’anthologiste ;  Countee  Cullen, Charles S. Johnson, Nikki Giovanni, Langston Hughes, June Jordan ou encore Gwendolyn Brooks pour ne citer qu’eux. Ainsi, si les nouvelles œuvres de littérature africaines-américaines ont souvent été présentées  dans  des  magazines,  c’est  le  plus  souvent  au  sein  d’anthologies  qu’elles  ont  été préservées. Le travail sur les politiques éditoriales de ces anthologies représente, en aval, l’un des aspects saillants de la réflexion sur la canonisation. Le double éclairage, magazine et anthologie, met en lumière la variété des contextes de publication des œuvres littéraires africaines-américaines qui vient complexifier les questions d’herméneutique.

L'un des objectifs de la thèse est d’offrir une meilleure compréhension de l'articulation entre culture populaire et culture élitaire dans le domaine de la littérature africaine américaine, car l'objet hybride du magazine culturel reste un médium relativement mineur dans la recherche universitaire en littérature. Cette thèse se veut un travail sur l'américanité et la marginalité, à travers tout d'abord le sujet, la littérature africaine américaine et sa place au sein des lettres américaines, mais aussi l'objet, le magazine et son statut relativement périphérique dans la culture dominante.