moteur de recherche

Programme : Institut National d'Histoire de l'Art, musée du Louvre et Université Paris-Est Marne-la-Vallée, LISAA EA4120

Séminaire commun Histoire des Arts-Lettres INHA-UPEM

Autoportraits, Autofictions XVIe-XVIIIe siècles
Savoirs, identités et représentations des femmes à l'époque moderne


en partenariat entre l'institut national d'histoire de l'art, le musée du Louvre et l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée, LISAA EA4120


Le séminaire, interdisciplinaire Lettres-histoire des arts, inter-institutions Université Paris-Est Marne-la-Vallée, INHA, Musée du Louvre, se propose d’étudier la manière dont les femmes représentent leurs savoirs dans les autoportraits ou autofictions à l’époque moderne en littérature et dans les arts. Pour cela, nous interrogerons la place donnée au savoir et aux savoirs, qui apparaissent comme des domaines sensibles de l’organisation des rapports sociaux régissant la vie des hommes et des femmes. On se demandera quels savoirs les femmes se reconnaissent, quels savoir-faire, quelles compétences, quelles expertises elles mettent en avant au regard des choix des hommes. D’une manière plus générale on essaiera d’évaluer dans quelle mesure elles définissent leur identité en fonction du savoir et des évolutions propres aux modèles épistémologiques de la période, dans quelle mesure elles façonnent leur identité dans les savoirs que les œuvres manifestent.

Enfin, on se demandera dans quelle mesure elles apparaissent comme des figures générant du savoir et de l’innovation du point de vue de leurs contemporains mais aussi du nôtre. En effet, bien que les femmes aient participé de manière très visible à la construction des savoirs de l’humanisme, de la préciosité et des lumières par exemple, l’image du ridicule de la femme savante ou de la précieuse raillée par Molière pèse toujours un peu sur l’évaluation de leur rôle, leurs œuvres sont jugées mineures et bien moins connues et étudiées aujourd’hui que celles des hommes.

Le séminaire appliquera donc les méthodes d’analyse des lettres et de l’histoire des arts à ces œuvres pour contribuer à une meilleure connaissance des créations féminines et des femmes créatrices. L’interdisciplinarité, et le choix d’une période de trois siècles, permettra de faire apparaître les constantes de manière plus saillante et de soumettre les pratiques disciplinaires à une confrontation qui les enrichira.
A travers l’étude d’œuvres d’art, on examinera donc les représentations que les femmes donnent de leur modes de création, création de savoir, création artistique et création d’elles-mêmes.

Programme
Affiche
Contacts : Anne Lafont et Caroline Trotot
Université Paris-Est Marne-la-Vallée (UPEM) : Bâtiment Copernic - 2ème étage
5, Boulevard Descartes - 77420 Champs-sur-Marne
Institut National d'Histoire de l'Art (INHA) - 2 rue Vivienne - 75002 Paris.