moteur de recherche

Claudie Terrasson

Professeur des Universités. Université Paris-Est-Marne La Vallée (UPEM) (depuis 2011.

Axes de recherche

Enjeux esthétiques et éthiques dans la poésie en langue espagnole aux XXe et XXIe siècles : des Avant-gardes à l’extrême contemporain. Innovations et ruptures en lien avec la tradition et les savoirs

L’œuvre poétique et les essais esthétiques de José Ángel Valente, en particulier la question de la Modernité

L’œuvre poétique de Luis Antonio de Villena

Poésie, arts plastiques, esthétiques : collages, coloris vs dessin, raison vs imaginaire

Parcours universitaire

Formations

HDR, tutrice, Pr. Denise Boyer, Paris-IV Sorbonne (2010).

Doctorat, Dir. Pr. M-C Zimmermann, Paris-IV Sorbonne. Thèse Étude du signifiant poétique chez José Ángel Valente (Punto cero) : une esthétique du dénudement. ANRT Lille 3, Presses du Septentrion (406 p), ISSN 0294-1767 (1998).

D.E.A. Dir. Pr.Maurice Molho, Paris IV Sorbonne (1980).

Agrégation (1979).

Capes (1978).

Maîtrise. Dir. Pr.P-J. Guinard, Paris IV Sorbonne (1977).

Licence d’Espagnol, Licence de Lettres Modernes, Paris IV Sorbonne (1976).

CPGE, Versailles (1975).

Postes occupés

Professeur des Universités. Université Paris –Est-Marne La Vallée (UPEM) (depuis 2011).

Maître de Conférences. Université Paris –Est-Marne La Vallée (UPEM) (2009-2010).

Maître de Conférences. Université Charles de Gaulle - Lille 3 (1999-2009).

PRAG, Université Versailles-St-Quentin/Yvelines (1994-1999).

Stage d’agrégation, postes en lycées (Paris, Valenciennes, Coulommiers, Paris) (1980-1994).

I.P.E.S.S Paris IV Sorbonne, admissible ENS Fontenay (1975).

Responsabilités institutionnelles

Membre du conseil de laboratoire du LISAA EA 4120, UPEM (2013), directrice-adjointe de l’équipe interne EMHIS (depuis 2013).

Membre élue du CEVU-CFVU, UPEM (depuis janvier 2012).

Membre du jury du Capes externe Espagnol (2011).

Directrice UFR Langues et Civilisations, UPEM, (depuis décembre 2010).

Responsable Formation LLCE Licence Espagnol, UPEM, (2010).

Secrétaire générale du jury d’Agrégation Interne Espagnol (2007-2010).

Membre du comité de la Société des Hispanistes Français (2003-2012) et membre du bureau (2005-2009).

Membre du CNU 14e section (2008/2011).

Responsable Formation LLCE Licence Espagnol, Université Charles de Gaulle - Lille 3 (2003-2005).

Membre du jury d’Agrégation Interne Espagnol (2006).

Membre du Capes externe Lettres Modernes (2005 et 2006).

Membre du jury du Capes externe Espagnol (2000-2003).

Responsabilités éditoriales

Membre du comité de rédaction de la revue Arts et savoirs, LISAA (EA 4120), UPEM.

Membre du comité de rédaction de la revue L’âge d’or, EMHIS, LISAA (EA 4120), UPEM.

Membre du comité de rédaction et scientifique de la revue Cauce, Université de Séville, http://cvc.cervantes.es/literatura/cauce/default.htm.

Publications

Éditions

Numéro monographique sur Leopoldo María Panero, en collaboration avec Lina Iglesias (CRIIA) Paris Ouest, L’âge d’or, n° 7, LISAA, UPEM, printemps 2014.

Ouvrages

Luis Antonio de Villena. Poésie 1970-2005.Retour, reprise, répétition, PUR (Presses Universitaires de Rennes), coll. « Interférences », 2012, Rennes (314 p), ISBN : 978-2-7535-1750-9.

José Ángel Valente, Entrada en materia, CNED, Agrégation interne, Paris, 2005, (79 p).

Articles

« L’exode de Leopoldo María Panero : l’affirmation ultime de la dystopie » in L’âge d’or, n° 7, LISAA, UPEM, printemps 2014, à paraître.

« Une poésie du cinétique au temps des Avant-gardes» in Hispanística XX, Orbis Tertius, Dijon, avril 2014, à paraître.

Recension de PIÑER, Luis Á, De la poesía, publicaciones de la residencia de estudiantes, Madrid, 2012 in Mélanges de la Casa de Velázquez, n° 44-1, Madrid, janvier 2014, à paraître.

« Permanence d’un contre discours réticulaire dans l’œuvre poétique de José Hierro (1922-2002) » in HispanismeS, n° 3, revue de la Société des Hispanistes Français, janvier 2014, à paraître.

« Fernando Villalón : marge et utopie » in L’âge d’or, n° 6, LISAA, UPEM, Hiver 2013, à paraître.

« Blas de Otero, ¿Poeta de la condición humana y de su desamparo? » in Cauce, Revista internacional de Filología y su Didáctica, n° 34-35, Université de Séville, 2013, p. 407-426, http://cvc.cervantes.es/literatura/cauce/.

« Le masque dans la poésie espagnole contemporaine : mises en œuvre et interprétations », in Le masque : une « inquiétante étrangeté », Philippe Meunier, Edgard Samper éd., Publications de l’Université de Saint-Etienne, e-book, 2013. https://play.google.com/store/books/details?id=BShBAQAAQBAJ.

« La palabra desnudada en la poesía de Juan Antonio González Fuentes: Atlas de perplejidad y La lengua ciega: una tentativa de desenmascarar lo real y el lenguaje», in El creador y su crítica. Manipular y travestir, Philippe Merlo (ed.), Publications du GRIMH, Presses Universitaires de St Etienne, 2013, p. 45-54.

«L’assomption de l’insignifiant et le concernement dans la parole poétique de Juan Gelman» in Vivre l’histoire, Gisèle Séginger, Caroline Trotot (ed), Presses Universitaires de Strasbourg, 2013, p. 213-228.

Traduction de sonnets (Gerardo Diego, Rafael Alberti) in Serge Linares, Picasso et les écrivains, Citadelles et Mazenod, Paris, 2013, p. 263-269.

«Artifice et connaissance chez Juan Gelman : une lecture de El emperrado corazón amora », in Représentations de la réalité en prose et en poésie hispaniques (1906-2012), Francisco Aroca et Elisabeth Delrue coord, Indigo, Paris, 2013, p. 315-337.

« Éloge de l’invisible dans le dialogue Chillida/ Valente » in L’âge d’or, n° 5, hiver 2012, Dossier « Le visible et l’invisible dans le monde hispanique et hispano-américain ». http://lisaa.univ-mlv.fr/revues-en-ligne/lage-dor/texte-integral-du-n5-hiver-2012.

« Carlos Marzal : de l’interrogation au chant du monde », in Les Langues Néo-Latines, n° 359, Paris, juin 2012, p. 87-108.

Claves para leer Quinta del 42 en 2012” in Homenaje a la amapola: estudios sobre José Hierro tras diez años de ausencia, Elia Saneleuterio Temporal (ed), Anthropos editorial, Barcelone, 2012, p. 81- 102.

« Jeux et enjeux de la répétition dans l’œuvre de Miguel Hernández », in Hommage à Miguel Hernández (1910-1942), Francisco Aroca (coord), Indigo, Paris, 2012, p.99-113.

« Ecritures poétiques et barbarie, Espagne, XXe siècle : essai de typologie », CECILLE, Lille 3, in Lieux et figures de la barbarie, N. Dei Cas, F. Idmhand, C. Fourez ed., coll. « Comparatisme et société » n° 18, Ed. P.I.E-Peter Lang, Bruxelles, 2012, p. 277-290.

Recension de ISSOREL, Jacques, Fernando Villalón, la pica y la pluma. Perfil biográfico, estudio, antología y bibliografía in L’âge d’or, n° 4, hiver 2011, revue électronique LISAA/UPEMLV http://lisaa.univ-mlv.fr/revues-en-ligne/lage-dor/texte-integral-du-n4-hiver-2011/

Recension de ISSOREL, Jacques, Fernando Villalón, la pica y la pluma. Perfil biográfico, estudio, antología y bibliografía in Les Langues Néo-Latines, n° 358, Paris, octobre 2011, p. 120-122.

« El rayo que no cesa : tensions entre unité et hétérogénéité » in Le discours poétique de Miguel Hernández (1910-1942), F. Bravo et N. Rodríguez Lázaro éd, Presses universitaires de Bordeaux, 2010, p. 31-53.

« Les collages d’Adriano del Valle : tentative de dissimulation ? », Image et manipulation in Les Cahiers du GRIMH, dir. Jean-Claude Seguin, Lyon, 2009, p. 249-260.

« L’écriture de la non norme, Leopoldo María Panero », séminaire CECILLE« Les figures de la barbarie », Lille 3, 2008, dir. Norah dei Cas, http://evenements.univ-lille3.fr/colloque-barbarie2008/séminaire.

« La célébration tragique et sublime du corps masculin chez Luis Antonio de Villena » in Littéralité 6, Écritures du corps masculin (Poésie espagnole contemporaine), AMERIBER-GRIAL, Nadine Ly éd., Presses universitaires de Bordeaux, 2008, p. 115-128.

« Fernando Villalón, dessinateur ou coloriste ? » in Poésie, peinture, photographie/ Autour des poètes de 1927, sous la direction de Nuria Rodríguez Lázaro et Paul-Henri Giraud, Indigo & côté-femmes éd., Paris, 2008, p. 79-94.

« Sólo Catulo permanece y dura, l’art et la mort dans la poésie de Luis Antonio de Villena », in Figures de la mort dans la littérature de langue espagnole, GRELP, Presses Universitaires de Paris X-Nanterre, 2008, p. 204-212.

« Luis Antonio de Villena, figures de l’étranger dans Como a lugar extraño », Cauce, Revista internacional de Filología y su Didáctica, Universidad de Sevilla, 2007, n° 30, p. 435-446.

“Madrugada en Madrid. Agosto, 1999. LA de Villena” in Les Langues Néo-Latines, n° 342, Paris, septembre 2007, p. 51-62.

« Juan Gelman y José Ángel Valente : un diálogo poético entre poetas », in Juan Gelman, écriture, mémoire et politique, Norah Giraldi Dei Cas et Michèle Guillemont éd., CECILLE Lille 3, Indigo & côté-femmes, 2006, p.107-118.

« Luis Antonio de Villena et sa réflexion sur la poésie », in Ecrire sur la poésie, Laurence Breysse-Chanet, Henry Gil, Ina Salazar éd., CRIMIC Paris IV, Indigo & côté-femmes éd., Paris, 2006, p. 125-133.

« Luis Antonio de Villena : une enfance hérétique » in Violence d’Etat et paroles libératrices, Pascale Budillon Puma et Florence Olivier éd., CREER Paris XII, Indigo & côté-femmes éd., 2006, p. 227-236.

« José Ángel Valente. De la non présentation comme présentation » in José Ángel Valente, Entrada en materia, (79 p), CNED, Paris, 2005, p. 8-20.

“Cerrar el siglo, abrir qué: la trayectoria de la poesía francesa”. Traductions : conférence de Jean Patrice Courtois et poèmes de Michel Deguy, René Char, Yves Bonnefoy in Poesía francesa, Poésie française, Zurgai, Poetas por su pueblo, Bilbao, décembre 2005, p. 14-19, p. 56, p. 58, p. 60, p. 72-74.

« La poésie de Luis Antonio de Villena : alchimie du mal » in Les figures du mal au XXème siècle, Hispanística XX, n° 22, Université de Bourgogne, Dijon, 2006, p. 297-311.

« José Ángel Valente ou la luminosa desrazón », in Les Langues Néo-Latines, n° 335, Paris, décembre 2005, p. 139-154.

« José Ángel Valente ou la foi dans les mots », in Hispanística XX, n° 21, Le XXe siècle a-t-il été religieux ? , Université de Bourgogne, Dijon, 2005, p. 529-540.

« Et j’ai bu du vin fort comme en boivent ceux qui s’adonnent bravement au plaisir », in L’ivresse dans tous ses états, CERACI, Artois Presses Université, Arras, 2004, p. 55-69.

« Erotismo y deseo femenino en « Oración blanca » de Romances del 800 », revista Página en blanco, Fundación Fernando Villalón, Morón de la Frontera, Sevilla, n° 15, julio 2004, p. 2-3.

« Poèmes en prose ou poèmes en vers? L’exemple de José Ángel Valente », in Les polyphonies poétiques, Formes et territoires de la poésie contemporaine en langues romanes, CERPI/ERILAR, Cl. le Bigot éd, Presses Universitaires de Rennes, 2003, p. 175-185.

« "Silos" de José Ángel Valente », Crisol, n° 3 1999, publications du Centre de Recherches Ibériques et Ibéro-Américaines, Université de Paris X, 2000, p. 69-74.