moteur de recherche

Martin Laliberté

Martin Laliberté

Compositeur né à Québec en 1963, a suivi des études supérieures de composition et de musique informatique et électroacoustique au Québec, et en Californie (Master’s de composition musicale).

Après avoir travaillé à Hollywood et au Québec comme compositeur et arrangeur à la pige pour le cinéma, la scène et la télévision, il habite, compose et effectue des recherches à Paris depuis 1988. Avec des camarades, il fonde en 1990 l’association Mixture, collectif se proposant de diffuser et susciter la jeune création musicale internationale à Paris ainsi que l’usage actif des nouvelles technologies musicales. Ce travail se prolonge aussi dans le groupe de théâtre musical Fabulacoustica depuis 2002.

Il termine en 1994 un doctorat sur les musiques contemporaines et les nouvelles technologies musicales à l’EHESS/IRCAM, sous la direction d’Hugues Dufourt et devient Maître de Conférences à l’Université de Bourgogne en 1995, puis à Marne-la-Vallée en 2002 où il co-fonde l’UFR des Arts et Technologies. Élu Professeur des Universités à l’Université de Paris-Est en 2006, il en dirige le Département de Cinéma, Audiovisuel, Arts Sonores et Numériques de 2006 à 2010 ainsi que l’école d’ingénieurs IMAC. Il demeure actuellement le directeur de l’équipe de recherches CCAMAN interne au LISAA EA-4120 et le responsable du Master Lettres et Arts.

Son travail de recherche porte sur les mutations esthétiques présidant aux renouveaux musicaux contemporains, sur les mutations des outils de la musique et du son ainsi que sur les causes profondes des développements organologiques occidentaux. Une étude approfondie des modèles vocaux et percussif en découle. En complément, ses recherches le poussent à s’interroger sur les musiques dramatiques de tous types, de l’opéra à l’œuvre radiophonique, sur les rapports entre musique et image et sur les transferts nombreux entre les sphères musicales dites savantes et celles dites populaires.

Le catalogue de ce musicien fasciné par l’incroyable fécondité du geste humain et de l’expressivité musicale comporte tant des musiques instrumentales — musique de chambre, lyrique et orchestrale que des musiques informatiques ou mixtes. La pièce pour orchestre les abandons de nos miroirs a reçu le prix de la SACEM au concours international de composition de Besançon, en septembre 1990. En 2000-2001, il est le compositeur en résidence auprès de l’Ensemble vocal féminin nivernais et obtient une Commande de l’État pour la pièce Les chants de la main gauche composée à cette occasion. Son opéra pédagogique Alba, Commande du Conservatoire à Rayonnement Régional du Val-Maubuée a été créé au printemps 2013, après plus d’une année de travail en résidence.

Axes de recherche

Composition musicale instrumentale, vocale et électroacoustique.

Histoire et esthétique des musiques contemporaines savantes et populaires.

Histoire critique des nouvelles technologies sonores.

Étude du geste musical et des pratiques instrumentales.

Étude de la musique dramatique, théâtrale, radiophonique et cinématographique.

Parcours universitaire

Élu Professeur des Université, Université de Paris-Est, Chaire de « Musique et Technologies » (2006).

Mutation à l’Université de Marne-la-Vallée (2002).

Élu Maître de Conférences Université de Bourgogne (1995).

Enseignant vacataire à l’Université de Paris-8 et à l’Ircam (1990-2006).

Parcours

Bourses, prix et distinctions

Commande de l’opéra pédagogique Alba, Conservatoire à Rayonnement Régional du Val-Maubuée (2013).

Palmes Académiques (2008).

Commande de l’ambassade de Grèce pour une pièce en hommage à Iannis Xenakis. Bourse de 5 000 FF (2002).

Commande de l’État pour la pièce Chants de la main gauche. Bourse de 20 000 FF (2000).

Bourse du CIES-EHESS pour faire des recherches sur la musique utilisant les nouvelles technologies musicales. Bourse de 13 000 FF (1992)   .

Prix de la SACEM au concours international de composition pour orchestre de Besançon. Henri Dutilleux, président du jury. Bourse de 15 000 FF (1990).

Bourse de doctorat de $ 12 000 par an du gouvernement du Québec, fonds FCAR d’aide à la recherche, attribution au mérite, pour étudier la musique actuelle en France (1990-1993).

Bourse de Maîtrise $ 6 000 par an. Même organisme et buts (1988-1990).

Bourse de mérite de $ 500 de l’Université CSU Northridge (1985-1986).

Bourse de $ 20 000 pour représenter le Québec au Collège International Lester B. PEARSON (1980-1982).

Formation

Habilitation à Diriger des Recherches. Université de Paris-8. Horacio Vaggione, directeur (2005), Mémoire : « Archétypes instrumentaux, analyse et composition musicale. Bilans et prospective », jury : Horacio Vaggione, Jean-Paul Olive (Université de Paris-8), Pascal Decroupet (Université de Nice Sophia-Antipolis, Président), Jean-Marc Chouvel (Université de Reims), Makis Solomos (Université de Montpellier III). Soutenue le 26 novembre 2005.

Doctorat en Musique et Musicologie du XXe siècle à l’EHESS. Hugues Dufourt (CNRS) et Jean-Baptiste Barrière (IRCAM), directeurs. Thèse : « Un principe de la musique électroacoustique et informatique et son incidence sur la composition musicale. Analyses et exemples ». Jury : Hugues Dufourt, Jean-Baptiste Barrière, Françoise Escal (EHESS, Présidente), Jean-Claude Risset (CNRS), Claude Cadoz (ACROE) Mention : Très Honorable avec les félicitations. Soutenue le 8 décembre 1994 (1990-1994).

Diplôme d’études approfondies en musique du XXe siècle à l’EHESS, Hugues Dufourt et Jean-Baptiste Barrière, directeurs. Mémoire: Le sommeil de protée : vers une nouvelle instrumentalité (1989-1990).

Compositeur invité au stage d’été de l’IRCAM.

Licence et Master de composition musicale : Université Laval, Québec (1982-1990).

Maîtrise en musicologie. Paris-Sorbonne, directeur de recherches Manfred Kelkel (1988-1989).

Cours d’analyse musicale, de psychoacoustique et diverses conférences à l’IRCAM (1988-1989).

Auditeur aux cours de composition et d’esthétique de Iannis Xenakis (Université de Paris I) et d’Horacio Vaggione (Université de Paris-8) (1988-1989).

Études de composition, de musique informatique et de musique de film à la California State University in Northridge, Los Angeles (1985-1986).

Responsabilités institutionnelles

Chercheur au LISAA de l’UFR Lettres, Arts et Communication, Université de Marne-la-Vallée, dirigé par Gisèle Séginger et responsable de la sous-équipe « Confluences cinématographiques, audiovisuelles, musicales et arts numérique ». Participe à l’élaboration scientifique de cette équipe pour les plans quadriennaux 2006-2009, 2010-2013 et 2014-2018 (depuis 2004).

Chercheur associé au CICM, laboratoire d’Informatique musicale de l’Université de Paris 8, dirigé par H. Vaggione (depuis 1994).

Membre de l’équipe SISAR, Université de Marne-la Vallée (2001-2003).

Membre de l’équipe de conception de la nouvelle filière des « Arts de l’Enregistrement Image et Son », Institut Charles-Cros, Université de Marne-la-Vallée (2001-2003).

Chercheur au Centre d’études et de recherches Pierre-Schaeffer (1998-2003).

Chercheur pour la Société Française d’Informatique Musicale, groupe d’études historiques (1997-2000).

Participant aux collectifs de pédagogie musicale et de facture instrumentale de la Seine-St-Denis. Effectue dans ce cadre des conférences dans différentes journées thématiques (1995).

Directeur technique de l’Association Prisme, ensemble de musique contemporain dirigé par Joyce Shintani. Participe à la direction artistique de l’association (1991-1998).

Membre fondateur, directeur technique et trésorier du collectif Mixture, destiné à promouvoir la jeune création musicale internationale à Paris. Participe à la direction artistique de l’association (depuis 1990).

Membre du conseil d’administration de l’Association de Musique Actuelle de Québec. Participe à la direction artistique de l’association (1986-1988).

Administrations et responsabilités collectives

Responsable de l’équipe Confluences Cinématographiques, Audiovisuelles, Musicales et Arts Numérique, interne à l’équipe d’accueil LISAA EA 4120, UFR Lettres, Arts et Communication, Université de Paris-Est Marne-la-Vallée (depuis 2006).

À ce titre :

· Co-organise le colloque Faire avec les sciences et les technologies, octobre 2006 et mars 2007, avec le LISAA, l’ENS Louis-Lumière, les Départements de Lettres Modernes et d’Histoire de l’Art de lUMLV. Le premier volet, porte sur les dispositifs (cinéma, audivisuel, musique, arts numériques) tandis que la seconde phase s’intéressera à une perspective plus analytique et historique. ;

· Co-coordination du séminaire La voix comme point de convergeance des arts, CCAMAN-LISAA, janvier 2006-juin 2007 et de son prolongement 2007-08 : Le geste comme point de convergence des Arts. Les travaux de ces séminaires donnent lieu à un publication ;

· Co-coordination des journées d’études du de 2007-08 du CCAMAN-LISAA, Conflits et convergences entre les arts et les technologies avec les mêmes partenaires. Ces journées permettront la publication d’un ouvrage qui s’intitulera : La voix et le geste, ontribution à une histoire critique des technologies artistiques.

· Principal organisateur du Colloque de 2009 Informatique Musicale : utopies et réalités LISAA au CDMC.

· Co-organisateur du Séminaire «Crises et Inventions » du LISAA, 2009-10 et 2010-11.

· Co-roganisateur de la Journée d’Études Karlheinz Stockhausen, l’opéra, les médias mixtes et leurs technologies, mars 2012.

· Co-responsable scientifique des colloques à Cerisy dans le cadre du PPS « La mise en scène théâtrale et les formes sonores et visuelles : emprunts esthétiques et techniques » sous la direction de Giusy Pisano et Jean-Marc Larrue. Juin 2013 et octobre 2014.

· Organisateur du colloque international Du théâtre français à la Coquille à Planètes, genèse de la musique concrète, novembre 2014.

· Co-responsable des activités scientifiques régulières du CCAMAN, 2013-2018.

Préside les commissions de spécialistes et la commission permanente des 7e, 9e, 10e et 18e sections du CNU de l’UPE-MLV et participe à plusieurs autres (ENS Louis-Lumière, U. de Lille, U. de Bourgogne, U. de Rennes II, U. Marc Bloch…) (depuis 2006).

Expertise scientifique pour la Haute École Spécialisée de Suisse Occidentale, sur un projet de recherches sur l’improvisation musicale et son impact pédagogique à la Haute École de Musique de Lausanne (2011).

« Callidrammes, stage de décentrement artistique » co-organisation et animation d’une semaine de stage interinstitutions École Cantonale d’Arts du Valais, Haute École de Musique-Conservatoire de Lausanne et Haute École de Théâtre de Suisse Romande, janvier (2009).       

Membre du jury d’Histoire de la Musique, Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, mai (2006).

Collabore à la conception de l’épreuve d’Agrégation en Éducation musicale sur les musiques mixtes (2004-2005).

Conception d’un nouveau département de musique à l’Université de Marne-la-Vallée, UFR Lettres, Arts et Communication et de ses filières L-M-D. Demande d’habilitation déposée pour le plan quadriennal 2006-2009 (2004-2005).

Conçoit et met en œuvre le DEUG « Matériaux sonores et enregistrement musical » de l’Université de Marne-la-Vallée, Département des Arts du Spectacle. Met aussi sur pied le studio de recherche en informatique musicale de cet Institut (2001-2003).

Membre nommé de la 18e section du CNU (2000-2004), puis expert extérieur (2004-2005).

Participe aux travaux de réforme du CAPES en éducation musicale, épreuve d’arrangement. Rédige le rapport du jury (2001-2002).

Membre du jury du CAPES externe en éducation musicale et chant choral (épreuve pédagogique) (1998-1999).

Directeur des examens, département de Musicologie de l’Université de Bourgogne (1997-2002).

Directeur d’études à l’IUFM de Bourgogne et responsable de la préparation aux concours du département de Musicologie. Participes aux nombreuses réformes des maquettes et enseignements, notamment à celle de la préparation au CAPES. Cette réforme a été efficace, si l’on en juge par la hausse importante de candidats reçus (1995-2002).

Membre du collectif de compositeurs Compact (1996-98).

Représentant des étudiants au comité des programmes universitaires, Université Laval, Québec (1983-1986).

Responsabilités éditoriales

Co-responsable des activités éditoriales du CCAMAN et co-responsable scientifique des différents travaux de recherche (depuis 2006).

Principales publications

Éditions

DO éditeur avec Kevin Dahan Actes du Colloque International «Informatique Musicale : Utopies et Réalités». Presses Universitaires de Strasbourg, coll. « Formes et Savoirs », 250 pages (à paraître).

Ouvrages

OS Modèles instrumentaux, modèles musicaux : entre musique et technologies. Paris : L’Harmattan, coll. « Musique-Philosophie ». Cet ouvrage rassemblera et développera les éléments présentés depuis mon Habilitation à Diriger des Recherches. 350 pages (à paraître).

Articles

ACL : Articles dans des revues internationales ou nationales avec comité de lecture répertoriées dans les bases de données internationales.
ACLN : Articles dans des revues avec comité de lecture non répertoriées dans des bases de données internationales
ASCL : Articles dans des revues sans comité de lecture.
INV : Conférences données à l’invitation du Comité d’organisation dans un congrès national ou international.
ACT : Communications avec actes dans un congrès international ou nationa.
COM : Communications orales sans actes dans un congrès international ou national.
AFF : Communications par affiche dans un congrès international ou national.
OS : Ouvrages scientifiques (ou chapitres de ces ouvrages.
OV : Ouvrages de vulgarisation (ou chapitres de ces ouvrages.
DO : Directions d’ouvrage.
AP : Autres publications.

ACT « Les mutations du studio personnel : du Dx-7 au laptop orchestra » in M. Laliberté et K. Dahan Actes du colloque international « Informatique musicale : utopies et réalités », Presses Universitaires de Strasbourg, coll. « Formes et Savoirs », 25 pages (en préparation) (à paraître).

ACT «Towards an electroacoustic renewal of the opera », in L. Cossetini (ed), Proceedings of the Generarzioni Elettetroniche 2011, LIM, coll « Quaderni del laboratorio MIRAGE », 10 pages (en préparation) (à paraître).

OS à paraître « The mutation of musical listening: the case of electroacoustic music », in G.M. Borio (ed) Proceedings of the International Conference « Musical Listening in the Age of Technological Reproductibility”, Venise, Fondation Giorgio Cini, Institut de musique, 25 pages (à paraître).

ACT à paraître « Avant Pierre Schaeffer : bruits et sons dans les mises en scène parisiennes du début du XXe siècle », in Actes du Colloque International La mise en scène théâtrale et les formes audiovisuelles, J.M. Larrue et G. Pisano (ed), Villeneuve-d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2013, 16 pages (à paraître).

ACT à paraître « The transformation of musical listening: the case of electroacoustic music », in GM Borio (ed), Actes du colloque international « Musical Listening in the Age of Technological Reproducibility », Venise, Fondation Cini, 2014, 23 p (à paraître).

ACL à paraître « Wagner après 1945 : réinterprétations et renaissance », in M. Soubbotnick (ed), Revue française d’histoire des idées politiques, Paris, Picard, 2014, 15 p (à paraître).

ACT à paraître «From Rock and Prog Rock to Spectralism : The case of Hugues Dufourt’s Saturne’s Electric instruments”, in A. Orcalli (ed) Proceedings of the International Conference “Spazi di interpretazione », Lucca, LIM, coll « Quaderni del laboratorio MIRAGE », no 4, 18 pages (à paraître).

ACT à paraître « Une sensibilité électroacoustique dans le cinéma d’auteur », in P. Gomez-Robeiro, I. Pires (ed) Actes du 1° Fórum Itinerários Musicaisu, Lisbonne, Editions du Colibri, 18 pages (à paraître).

OS à paraître « Beckett et Berio : le cas de la Sinfonia et de L’Innommable » in G. Mathon (ed), Beckett et la Musique, Paris, Delatour, 16 pages (à paraître).

AP « Les musiques mixtes numériques et la scène. Pour une amorce de bilan critique », in Elsa Filipe, Bruno Bossis et Marc Battier (ed), actes en ligne de la journée d’études internationale Soixante ans de musiques mixtes, MINT-OMF, Université de Paris-IV, 2013, 20 pages (à paraître).

AP « Modèles instrumentaux et environnements informatiques interactifs : archétypes, mutations et gestes » in F. Dufeu, actes en ligne de la Journée d’Études Modèle instrumental et lutheries numériques, 2011 Université de Rennes-2, 29 pages (à paraître).

ACT « Le compositeur et son dispositif : entre innovations et résurgences » in A. Orcalli et I. Stoianova Actes du colloque « Médiations Remédiations », Lucca, LIM, coll « Quaderni del laboratorio MIRAGE », no 3, 18 pages (à paraître).

OS « Emergence et développement de l’informatique musicale », in N. Donin et L. Feneyrou (éd.), Composition et théorie au XXe siècle, Lyon, Symétrie, coll. « Perpetuum Mobile », tome 1, 2013, p. 639-670.

ACT « Les diables de Loudun de Krzysztof Penderecki 1969 : histoire, fiction, ruptures et renouveau de l’opéra » in Z. Przychodniak et P. Sniedziewski (ed), Fiction de l’ Histoire. Formes et imaginaires de la rupture. Poznan, Editions de la Société des Amis des Sciences et des Lettres de Poznan, coll. « Littérature et Histoire. Colloques Poznan – Paris, vol. II, 2012, p. 193-208.

OS « Le compositeur et son dispositif » in G. Leblanc et S. Thouard (ed), Numérique et transesthétique. Villeneuve-d’Ascq, Presses Universitaires du Septentrion, coll. « Arts du spectacle – Images et Sons, 2012 p. 193-215.

ACT « L’Anneau du Nibelung de Wagner : fiction, histoire et opéra » in G. Séginger et Z. Przychodniak (ed), Actes du Colloque « Fiction et Histoire ». Presses Universitaires de Strasbourg, coll. « Formes et Savoirs », 2011, p. 281-299.

ACT « Musique savante et instrumentation populaire: Saturne de Hugues Dufourt à la convergence des courants musicaux de 1979 » in G. Borio (ed), Actes du colloque international Hugues Dufourt, Milan, 2011, 35 pages.

ACT « Schaffer today: Preliminary steps toward a renaissance of the schaefferian approach to music?” in J.Ziherl et V Bartolic (ed) Proceedings of the International conference Pierre Schaeffer: mediArt, Rijeka, Croatie, Editions du Museum d’art Moderne et Contemporain, 2011, p. 102-122

ACT « Notations pour la guitare électrique », in Actes du Colloque international sur la Guitare électrique Revue Appareil no 5, Anne Sédès (ed), MSH Paris-Nord, CICM, Université de Paris-8, 2010, 19 pages.

ACL, « Préalables à une réflexion sur le temps musical et ses liens avec la physique contemporaine » in Filigrane, Musique, esthétique, sciences, société, no 10, janvier « Musique et Rythme », G. Mathon et E Dufour (ed), Paris, Delatour, 2009, p. 207-245.

OS « Actualité et perspectives de la pensée de Pierre Schaeffer », Evelyne Gayou (éd.) Portrait Polychrome no 13, Pierre Schaeffer, Paris, INA, 2008, p. 31-36.

ACT DAHAN, Kevin et LALIBERTE, Martin, « Reflexions autour de la question d’Interprétation de la musique electroacoustique », in Actes des Journées d’Informatique Musicales 2008, Albi, p. 

OS « Pistes analytiques pour Till d’Horacio Vaggione » in Solomos, M. (dir.) Espaces composables. Essais sur la musique et la pensée musicale d’Horacio Vaggione, Paris, L’Harmattan, 2007(CD audio inclus). Préface de Jean-Claude Risset. P. 161-225.

ACT « Vers une histoire des temps musicaux modernes : entre nuages dynamiques et pulsations obsessives », G. Séginger et P. Petitier (éd.) Les formes du temps, rythme histoire, temporalité, actes du Colloque International Temps, rythme et histoire, XVIIIe-XXe siècles, Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg, coll. « Formes et savoirs », 2007, p. 385-398.

ACL « La main, la voix et l’oreille : le corps musicien amplifié », in Le corps amplifié, C. Hoffmann (éd.), Paris : Publications de la Sorbonne, Université de Paris I, 2007.

OS « Aspects électroacoustiques et mixtes dans Einstein on the Beach de Glass et Wilson », in Giordano Ferrari (éd), L’opéra éclaté : pratiques de dramaturgie musicale entre 1969 et 1984, L’Harmattan, collection « ARTS 8 », novembre 2006, pp. 139-159.

OS Archétypes instrumentaux, analyse et composition musicale. Bilans et prospective. Mémoire d’Habilitation à Diriger des recherches, sous la direction de Horacio Vaggione, Université de Paris-8, 3 volumes et deux cd, 2006, 349 pages.

OS « Facettes de l’instrument de musique et musiques arabes : une première proposition », in AYARI, M, De la théorie musicale à l’art de l’improvisation : analyse des performances et modélisation musicale, Delatour-France, Sampzon, coll. « Culture et cognition musicales », 2005, p 269-292

ACL « An Analytic Approach to Horacio Vaggione’s Till » Solomos, M. (ed.) Horacio Vaggione :Composition Theory, Contemporary Music Review vol. 24, parts 4+5, 2005, p. 351-364.

ACT « Sons naturels et sons industriels dans la musique concrète de Pierre Schaeffer » in Suono e natura. Composizione e teoria musicale in Francia: 1950-2000Musicalia, 1 2004, Pise, Istituti editoriali e poligrafici internazionale, Gianmario Borio et Pierre Michel (éd.), pp 65-88

OS « Origines et devenir des « nouvelles technologies musicales ». in Musiques, arts et technologies : pour une approche critique. R. Barbanti, E. Lynch, C. Pardo et M. Solomos (éd.), Paris, l’Harmattan, coll. « Musique-Philosophie », 2004, p. 347-360.

2003 :

ACL « Anciennes et nouvelles technologies pour un jazz-rock actuel : Base #1 de Christophe Fellay » in De l’arsenic 5, Lausanne, Théâtre de l’Arsenic, octobre 2003, p. 106-171.

ACT « Les « supercordes », une nouvelle métaphore musicale ? » in M. Solomos (éd.) La métaphore lumineuse : Gérard Grisey et Iannis Xenakis, Paris, l’Harmattan, 2003, p. 123-146.

OV « Corps musical et instruments de musique », paru sous le titre de « L’inéluctable percussion, archétypes et instruments » in Electric Body, le corps en scène, Paris, Beaux-Arts Magazine/Cité de la Musique, 2002, p. 24-25.

AP Makis Solomos (ed): “Presences of Iannis Xenakis”. Compte-rendu de lecture de cet ouvrage Computer Music Journal, 26 (1), printemps, Cambridge, MIT Press, 2002.

ACT « Problématique générale des outils dans l’histoire de l’électroacoustique, » in Du sonore au musical, 50 années de recherches concrètes (1948-1998), S. Dallet et A. Veitl, (éd), Paris : l’Harmattan, 2001, p. 33-53.

ACL    « ¿ Musique, danse, théâtre, savant, populaire ? Cyclique 2, un spectacle de Velma à l’Arsenic. », in Arsenic no 3, Lausanne, Théâtre de l’Arsenic, R. Freda (éd.), 2001, p. 26-73.

AP « Space: Music/Philosophy (L’espace: Musique/Philosophie) ». Compte-rendu de lecture pour la Contemporary Music Review, 2000, 4 p. 

AP Informatique musicale en France et dans le monde, écrit en collaboration avec Anne Veitl et Luc Rondeleux pour la Société Française d’Informatique Musicale. Inédit, 1999.

ACT « Archétypes et paradoxes des nouveaux instruments de musique » in Les nouveaux gestes de la musique. R. de Vivo et H. Genevois (éd.), Marseille : Parenthèse, 1999, p. 121-138.

AP Les flux musicaux au croisement des regards : la musique de XU Yi. Extension des notes pour le livret du CD de cette compositrice, Radio-France, collection MFA. Inédit, 1999.

ACT « 1957-1997 : quarante années de représentations numériques au service de l’acoustique musicale et de la création artistique ». Écrit en collaboration de Luc Rondeleux pour le 4e Congrès Français d’Acoustique, 1997.

ACL « Orchestration, mixité et pianisme dans Saturne d’Hugues Dufourt », Cahiers du CIREM, Université de Tours. Pierre-Albert Castanet, 1995, p. 85-110.

OV « Le paradoxe des instruments de musique », in L’aventure humaine, revue de la Nouvelle Encyclopédie Diderot, Paris, Pascal Nouvel (éd), 1995.

OS « Un principe de la musique électroacoustique et informatique et son incidence sur la composition musicale. Analyses et exemples ». Paris : thèse de doctorat. École des Hautes Études en Sciences Sociales, 1994, 635 pages. Dir. M. Hugues Dufourt.

ACL « Informatique musicale : utopies et réalités », in Les cahiers de l’Ircam, numéro 4, octobre, Paris : Ircam/Centre Georges Pompidou, 199, p. 163-172.

ACL « À la recherche du nouvel instrument », Entretemps, numéro 10, avril, Paris : Entretemps, 1992, p. 139-182.

OS Quatre compositions musicales (1986-1990). Québec : Université Laval, mémoire de Maîtrise (=Master), dir. François Morel, 1991, 121 pages.

OS Le sommeil de Protée : vers une nouvelle instrumentalité. Paris : École des Hautes Études en Sciences sociales, mémoire de DEA, dir. Hugues Dufourt, 1990, 93 pages.

OS Aspects récents de la recherche en informatique musicale (1983-1989), mémoire de maîtrise, Paris : Université de Paris-Sorbonne (IV), 1989, 222 pages.

AP L’École du Rythme, Paris : Université de Paris-IV Sorbonne, 1989, 47 pages.

AP Analyse de la troisième des Improvisations de Bartók, Québec, Université Laval, 1987, 39 pages. Intégrée ensuite au Mémoire de Maîtrise en Composition Musicale, Université Laval. Prix d’Analyse Musicale au Conservatoire d’Aulnay-sous-Bois, 1989.

AP O King de Luciano Berio, Québec, Université Laval, 25 pages. Étude intégrée ensuite au mémoire de Maîtrise en Composition Musicale, Université Laval, 1985.

Catalogue des pièces

Enregistrements

Outre des captations radiophoniques ou vidéo, et les musiques de film et de télévision, des musiques sont présentes dans deux compilations :

Beyond the Bay, Music of the Alumni of Lester B. Pearson College of the Pacific, Victoria, Collège Lester B. Pearson. Pièce : Aube, adieu (2004).

Hommage à Xenakis. Paris, Opus Centrum, avec le soutien de Radio-France, l’Ambassade de Grèce et l’Unesco. Pièce : Il… mais il… (2002).

Les autres enregistrements de ces musiques sont édités par le Studio La Grainerie.

Œuvres à grands effectifs et spectacles

2012-2013 : Alba. Opéra de chambre pour 4 chanteurs (SMAB), chœur d’enfants (SSA), chœur mixte (SATB), 4 percussionnistes et dispositif numérique en direct. Livret d’Amélie Schweiger. 45 minutes, environ, Commande du Conservatoire à Rayonnement Départemental du Val-Maubuée, créé le 26 avril 2013.

2009-2013 : L’enfant des vagues hautes, musique de spectacle, pour une actrice, une mezzo-soprano, une percussionniste et un dispositif électroacoustique en direct. poème de Marie-Aimée Coquillat-LeBreton, 70 minutes environ. Co-production du Petit Opera. Création prévue en 2013-14.

En préparation : Approximation 5, pour orchestre à cordes (ou octuor). Second volet du cycle Des supercordes ? 18 minutes.

2011 : Accompagnement pour cordes. Version pour ochestra à cordes de la pièce de chœur du même nom. Utilisée dans le film Serge Pimenoff de Giusy Pisano, documentaire édité par la Cinémathèque Française.

2009 : Callidrames : du décentrement comme pratique artistique. Spectacle interdisciplinaire d’improvisation dirigée pour étudiants plasticiens (École Cantonale d’Arts du Valais), étudiants musiciens (Conservatoire de Lausanne, Haute École de Musique), étudiants acteurs (Haute École de Théâtre de la Suisse Romande). Textes d’Apollinaire, coordination du projet Martin Laliberté, Christophe Fellay, Pierre Michel Meugé et Mathieu Bertholet. 60 minutes environ. Création le 31 janvier 2009, HETSR Lausanne.

2005-2006 : Le miroir de Caliste, spectacle musical et théâtral pour actrice, mezzo-soprano, piano et clavier numérique, dispositif informatique et projections vidéo. Mise en scène de Giordano Ferrari, textes de G. Ferrari, Charles Perrault, Christian Andersen, Frères Grimm. Musiques de M. Laliberté, D. Arrigoni, J.B. Devillers, C. Bizet, M. Ravel, E. Chausson. Création au festival Femmes en voix 26-02-2006, Sarcelles, 75 minutes.

2003-04 : La voix et son double, spectacle poétique et musical pour récitante, mezzo-soprano, piano, bande, et transformations informatiques. Mise en scène de Giordano Ferrari, textes de G. Ferrari, F. Lallier, O. Messiaen et A. Schweiger. Musiques de M. Laliberté, O. Messiaen, M. Ohana, A. Webern. Création au Regard du Cygne, Paris, juin 2004. 70 minutes.

1995: Mots d’amour, pour 12 voix et dispositif informatique en concert. Premier volet d’un diptyque. Poèmes d’Amélie Schweiger. 17 minutes. Commande de l’ensemble vocal Soli-Tutti, dir. Denis Gautheyrie. Création le 25 janvier 1996, à St-Denis.

1990 : Les abandons de nos miroirs, pour orchestre. 12 min. Prix de la SACEM au concours de Besançon 1990. Président du jury H. Dutilleux.

1987-1990 : Fragments de Pandore et Prométhée, opéra pour 4 rôles, petit chœur, orchestre et dispositif numérique. Livret du compositeur. 45 min.

Musique vocale

D’autres calligrammes. Pour soprano, mezzo-soprano et ensemble vocal mixte a capella. Poèmes d’Apollinaire. 16 minutes, en réparation.

Fragments pour Milena, cycle de mélodies pour mezzo-soprano et piano. 20 minutes, en préparation.

Regards par-dessus l’épaule, cycle de mélodies pour voix et piano. Poèmes de Baudelaire. 10 min, en préparation.

Le Miroir d’Orante, mélodie pour voix, piano, clavier électronique et dispositif interactif. Poèmes de Perrault, 20 minutes. Une partie de ce cycle de mélodie est incluse dans le spectacle du même nom. Commande et création du Festival Femmes en voix, Ensemble Fabulacustica, février 2006.

Sonnets for Sundry Notes of Music, pour voix et harpe. 15 minutes. Poèmes de Shakespeare et Marlowe. Premier volet du cycle Regards par dessus l’épaule. Commande de Danielle Arrigoni et Elisabetta Giorgi, 2005.

Chants de la main gauche. Pour ensemble vocal féminin (SMA) a capella mis en mouvements. Poèmes d’Anne Hébert. 12 minutes. Commandé par l’état pour l’Ensemble vocal féminin nivernais. Création le 9 juin 2001 à Nevers, dir. Patrice Berger.

L’autre nuit… Pour ensemble vocal mixte à douze voix a capella et mise en situation de concert. Second volet du diptyque Mots d’amour. Poèmes d’Amélie Schweiger, 1998, 15 minutes.

Aube, adieu…, pour mezzo-soprano et dispositif numérique en concert. Poèmes d’Amélie Schweiger. 12 minutes. Création le 30 mai 1996, à l’Université de Paris-VIII.

Calligrammes, pour soprano, mezzo-soprano et ensemble de 8 musiciens. Poèmes de G. Apollinaire. 20 min. Création par le New Music Ensemble, Los Angeles, dir. Daniel Kestner, printemps 1986.

Accompagnement, pour chœur mixte a cappella. Poème de St-Denys Garneau. 8 min. Création à Québec, printemps 1985, Dir. Chantale Masson.

Musique de chambre et mixte

Incertitudes. Pour cor de basset et piano. 15 minutes, en préparation.

Ainulindalë, pour guitare électrique, traitements en direct et trio à cordes. Troisième volet du cycle Trois petites créations. Commande de Claude Pavy et du Yvap Quartet. 12 minutes, en préparation.

Aube et Paradis, In memoriam Nathalie Ferland, pour violoncelle et piano, commande de Oliver Wehlmann et Ivan Turkalj, création en juin 2013, 15 minutes environ.

En attendant les vagues hautes, pour flûte alto et piano (ou vibraphone), commande de Françoise Ducos et Malgosia Fender, 2012, durée 5 min. environ.

Étude pour une vague haute, pour quatuor de percussions à clavier. Créée en janvier 2012, Conservatoire de Vincennes et de Noisiel, 8 min. environ.

Il … mais il…, pour violon, percussion et piano. Commande de l’Ambassade de Grèce et d’Opus Centrum pour un concert hommage à Iannis Xenakis, 5 minutes, 2012. Première pièce du cycle Des supercordes ?

bababadalgharaghtakamminarronnkonnbronntonneronntuonnthunntrovarr-hounawnzkwntoohoohoodenenthurnuk (the fall), pour guitare électrique, traitements en direct et bande. 12 minutes. Seconde pièce du cycle Trois petites créations. Commande de Tim Brady, 1998.

Ce qui se passa la nuit. Pour guitare électrique et traitements en direct. 10 minutes. Première pièce du cycle Trois petites créations. Commande de Claude Pavy et du Festival Why Note, Dijon. Création le 6 décembre 1997.

Avatara, pour flûte basse et dispositif numérique en concert. 17 minutes. Commande de Cécile Daroux. Création le 22 mai 1995, Université de Paris-VIII.

Les clefs de la mer, pour contrebasse, quatuor à cordes et dispositif numérique en concert. 18 min. Commande de Mauricio Romero. Pièce no 3 du Sommeil de Protée. Création le 21 novembre 1994, Université de Paris-VIII.

Un songe, pour clavecin, contrebasse et dispositif numérique en concert. 15 min. Commande et création de Vivienne Spiteri, Pavillon LeCorbusier, Paris, mai 1992. Pièce no 2 du Sommeil de Protée.

Le sommeil de Protée, pour guitare classique et dispositif numérique en concert. 13 min. (Aussi adaptée pour contrebasse et dispositif numérique en 1992). Commande et création de Carlos Molinaro, SPAG, Paris, le 27 mai 1991.

Tous les frissons de l’automne, trio pour deux violons et piano. 7 min, 1989. Commande de Pierre Harvey et de son trio.

Prélude pour un coup de dés, pour neuf cuivres et percussions, 1987, 15 min.

Quand il neige en novembre, pour flûte, clarinette, violon et violoncelle. 8 min. Commande du Quatuor Hémiole, 1986, création en mai 1987.

Ballet Imaginaire, trio pour guitare, vibraphone et violoncelle, 1984-1985, 18 min. Créé par le New Music Ensemble, Los Angeles, printemps 1986.

Musique électroacoustique et informatique

En préparation : Le visage d’Hestia et Le blé de Demetra, drames radiophoniques pour récitants et transformations informatiques. Livret de Giordano Ferrari. Premier et troisième volets du triptyque Portraits au Féminin.

Performances électroacoustiques, pour dispositif interactif (synthétiseur, traitements du son, manettes de contrôle), voix de ténor et guitare électrique. Performances totalement improvisées, à partir de textes poétiques (Miron, Hébert, Shakespeare, Beaudelaire, …). De 7 à 18 minutes. De nombreuses performances ont eu lieu à Paris et banlieues, Stuttgart, Fribourg, Karlsruhe (ZKM), Sierre (Suisse), Gorizia (Italie), Lisbonne (depuis 2004).

Vite, composition sur support pour le spectacle de Danielle Arrigoni du même nom. Commande de la ville de Sarcelles, 2010, 9 min 40.

La voix et son double, drame radiophonique pour deux récitantes et transformations informatiques. Livret de Giordano Ferrari. Second volet du triptyque Portraits au Féminin. Création en juin 2004, Regard du Cygne, Paris, 2003-2004, 20 minutes.

(Avec Danielle Arrigoni) Interludes, pour le film Toi-même tu sais de Sandrine Vivier et Danielle Arrigoni, 2000, 6 minutes.

bababadalgharaghtakamminarronnkonnbronntonneronntuonnthunntrovarrhounawnzkwntoo-hoohoodenenthurnuk (the fall), version pour bande seule, 1998, 12 minutes.

(Avec Anne Sédès) Facture instrumentale, bande-son accompagnant l’exposition itinérante sur la facture instrumentale en Seine-St-Denis, 1995, 70 minutes.

Quelques pages de sable, pour bande seule. 4 min. Pièce réalisé sur système UPIC, création aux Ateliers UPIC, Massy, printemps 1990.

Fuga a tre soggetti. Orchestration et paraphrase électronique. 7 min. Commandée et crée dans un concert-événement autour de l’Art de la Fugue de J.S. Bach, Québec, hiver 1987.

Idée Cubique, pour bande seule. 6 min. Créée au printemps 1986, Los Angeles.

Colloques, Séminaires et Conférences

Colloques internationaux

« Avant Pierre Schaeffer, bruits et sons dans les mises en scène parisiennes du début du xxe siècle », communication au colloque de Cerisy La mise en scène théâtrale et les formes sonores et visuelles : emprunts esthétiques et techniques, organisé par Giusy Pisano, LISAA, U. de Paris-Est, juin 2013.

« Une Aria électroacoustique : l’air du Ver du Re Orso de Marco Stroppa », communication au Colloque international La voix dans l’Aria d’opéra, organisé par Joël Heuillon et Giordano Ferrari, Laboratoire de dramaturgie musicale de l’Equipe d’Acceuil Esthétique, musicologie, danse et création musicale (E.A. 1572), Université de Paris-8, 18-19 avril 2013.

« The mutation of musical listening: the case of electroacoustic music », communication à la conférence internationale Musical Listening in the Age of Technological Reproductibility, fondation Giorgio Cini, Institut de musique, Venise, 22-24 mars 2013.

« Les musiques mixtes numériques et la scène. Pour une amorce de bilan critique », communication à la journée d’études internationale Soixante ans de musiques mixtes, organisé par Elsa Filipe, Bruno Bossis et Marc Battier, MINT-OMF, Université de Paris-IV, 22-23 novembre 2012.

« Sérialisme, musiques électroacoustiques et opéra : parcours de Karlheinz Stockhausen », Journée d’Études Karlheinz Stockhausen, l’opéra, les médias mixtes et leurs technologies, Université de Paris-Est, Laboratoire LISAA EA 4120, Faculté de Musique de l’Université de Montréal et Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. 17 mars 2012, Cette Journée d’Études est coordonnée par Martin Laliberté, Lise Daoust (UDM) et Sophie Cherrier (CNSMP).

«Towards an electroacoustic renewal of the opera », Generarzioni Elettetroniche 2011, Gorizia-Nova Gorica, 3 novembre 2011, sous la direction de Luca Cossetini, Université de Udine, Laboratoire LIM.

« Émergence du bruit dans la musique savante occidentale », communication au séminaire Les bruits, ARIAS-CNRS, Université de Paris-3 et UPE MLV, novembre 2011.

« Modèles instrumentaux et environnements informatiques interactifs : archétypes et mutations », communication à la Journée d’Études Modèle instrumental et lutheries numériques. L’interaction entre action gestuelle et production sonore électroacoustique, organisé par F. Dufeu et J. Rabin, Université de Rennes 2, Équipe d’accueil Arts :Pratiques et Poétiques, 10 mars 2011.

« La musique de scène en direct : réflexions et pratique d’un compositeur », communication au séminaire Les bruits, ARIAS-CNRS, Université de Paris-3 et UPE MLV, janvier 2011.

« Musique savante et instrumentation populaire: Saturne de Hugues Dufourt à la convergence des courants musicaux de 1979 » Colloque international La musique spectrale: bilan et perspectives, Milan, Université de Pavie, Conservatoire Supérieur de Musique de Milan, Festival Milano-Musica, 23 octobre 2010.

« Schaffer today: Preliminary steps toward a renaissance of the schaefferian approach to music?” International conference Pierre Schaeffer: mediArt, Rijeka, Croatie, 5-7 octobre 2010.

« Les diables de Loudun de Krzysztof Penderecki 1969 : histoire, fiction, ruptures et renouveau de l’opéra » Colloque International « Fiction de l’Histoire », Poznan, Pologne, Université Adam Miskievicz et Université de Paris-Est,, 19-21 octobre 2010.

“From Rock and Prog Rock to Spectralism: The case of Hugues Dufourt’s Saturne’s Electric Instruments”, International Conference “Spazi di interpretazione », Université de Udine, DAMS Gorizia, 18 mai 2010.

« Les mutations du studio personnel : du Dx-7 au laptop orchestra » Colloque international « Informatique musicale : utopies et réalités », Université de Paris-Est, CDMC, 5-6 novembre 2009.

« Notations pour la guitare électrique », Colloque international sur la Guitare électrique, Université de Paris-8, Maison des Sciences de l’Homme de Paris-Nord, 18-19 mai 2009.

« L’Anneau du Nibelung de Wagner : fiction, histoire et opéra » Colloque international « Fiction et Histoire », Université de Paris-Est et Université Adam Misciewicz, Poznan, Pologne, 4-5 mai 2009.

« Hugues Dufourt et la lutherie électrique » communication au séminaire international : La génération de l’Itinéraire l’ouverture esthétique » no 5: Hugues Dufourt, Paris, CDMC, 23 novembre 2009.

« Le dilemme de l’électroacousticien : la « perfection » de l’image fixée en studio ou le risque du concert ? », Colloque international L’image, le sensible et le photographique, Université de Paris-Est, 21-22 mai 2009.

« Le compositeur et son dispositif », communication au colloque international Positions critiques et technologies artistiques », ENS Louis-Lumière et Université de Paris-Est, novembre et décembre 2008.

« Le compositeur et son dispositif, entre innovations et résurgences », communication au Congrès bilatéral franco-italien Écritures et re-productions / Techniques compositionnelles et méthodes de ré-écriture, Universités de Udine à Gorizia et de Paris-8, octobre (Gorizia) et décembre (Paris INHA) 2008.

« Perspectives of current interactive technologies for musical performance », International Symposium of « Slam Theory », Hochschüle den Medien und Kunst, Karlsruhe, octobre 2007.

« Musiques et technologies : enjeux et prospective » Colloque 30 ans de musique contemporaine Réalité de l’utopie », Paris, CDMC, 11-12 janvier 2007.

« Vers une histoire des rythmes musicaux contemporains : entre pulsations obsessives et nuages polyrythmiques ». Communication au Colloque International Temps, rythme et histoire, Université de Marne-la-Vallée et Paris-VII, novembre 2005.

« Aspects électroacoustiques et mixte d’Einstein on the Beach de Glass et Wilson ». Communication au Colloque International L’opéra éclaté : pratiques de dramaturgie musicale entre 1969 et 1984, Université de Paris-8, Institut Nationale d’Histoire de l’Art, 17-18 novembre 2005.

« Sons naturels et sons industriels dans la musique de Pierre Schaeffer ». Communication au Colloque International « Bilan de la musique française après 1945 », Strasbourg-Crémone, organisé par P. Michel et G. M. Borio, mars 2003.

« La théorie des supercordes, une nouvelle métaphore musicale ? », communication au Colloque International La métaphore lumineuse : Gérard Grisey et Iannis Xenakis, organisée par le CIRM et M. Solomos pour le festival Manca, novembre 2001.

« Origines, réalisation et devenir des « nouvelles technologies musicales ». Communication faite au Colloque International Musiques, arts et technologies : pour une approche critique, Montpellier-Barcelone, décembre 2000.

« Problématique générale des outils dans l’histoire de l’électroacoustique ». Communication au Colloque Du sonore au musical, 50 années de recherches concrètes organisé par le Centre Pierre-Schaeffer 2000.

« Archétypes et paradoxes des nouveaux instruments de musique ».Communication faite au Colloque International Les nouveaux gestes de la musique, organisé par le GMEM, Marseille, mai 1997.

Participant non-conférencier au Colloque International Histoire de la musique électronique, Berlin, U. Technique, novembre 1993.

Autres

Donne depuis 1990 23 conférences scientifiques et séminaires aux niveaux international (Italie, Suisse, Croatie, Slovénie, Espagne) et national (Paris, Bourgogne, Bretagne, Alsace …) qui ne peuvent être détaillées ici, faute de place.