moteur de recherche

Élise Petit

Musicologue, Enseignante ATER en Licence 1 et Licence 3 « Musique et Métiers du Son » :

- L1 : Histoire de la Musique et Analyse, périodes Baroque et Classique

- L3 : formation musicale

Axes de recherche

Musique et politique en Allemagne au XXe siècle

Musique et relations Internationales

Troisième Reich, Shoah, déportation

Musique et Guerre froide

Modernité et création, enjeux politiques

Musique et Musicologie du XXe siècle

Parcours universitaire

Doctorat de Musicologie : Velléités et utopies de rupture : Les politiques musicales en Allemagne, de 1933 à 1949, Université de Paris-Est, directrice Geneviève Mathon (2012).

Diplôme d’Études Approfondies (D.E.A.), De la destruction à la régénération : La voix et ses pouvoirs, Université de Tours, directrice G. Mathon. Mention très Bien (2004).

Major de l’Agrégation de Musique (2003).

Maîtrise de Musicologie : Un exemple d’éducation et de création musicale pour enfants dans le contexte de la Shoah : Brundibár à Theresienstadt, Université de Tours, directrice : G. Mathon. Mention Très Bien avec Félicitations du Jury (2002).

Responsabilités scientifiques

25-26 juin 2014 : Organisation de 2 journées d’études pluridisciplinaires : Allemagne année Zéro : repenser la modernité artistique à l’aube de la Guerre froide / Fondation Lucien Paye, Paris.

Principales publications

Communications colloques

Politics of musical creation after World War II: composers in occupied Germany, 1945-1949/ Colloque International « Twentieth-century Music and Politics », Université de Bristol, 2010.

Nazisme, Volkslieder et Musique d’État / Colloque International « Musique d’État et Dictature », EHESS de Paris, 2009.

Voix du pouvoir, pouvoir de la voix à Theresienstadt / Rencontres APPOR « Voix et pouvoir »,  Opéra de Nancy, 2003.

Articles

« Voix destructrice, voix régénératrice dans le système concentrationnaire nazi » / Actes du Colloque « Vox Dolorosa », Limoges, Solilang, coll. « Solipsy », à paraître courant 2014.

« Musique et traumatismes dans le système concentrationnaire nazi », Revue française de Musicothérapie, vol. XXX, n°1, 2009, p. 4-13.

« Musique et dissolution de l’individu dans les chants pour la jeunesse en Allemagne nazie », Filigrane, n°10, 2009, « Sur le rythme », p. 101-114.

« Musique, religion, résistance à Theresienstadt », in Références en Musicologie,  <http://www.musicologie.org>.

Collaboration à la rédaction de 10 notices biographiques en anglais pour le Grove Music Online, publication en ligne courant 2014.

Rédaction de notices de concerts / Festival des Forêts, Compiègne ; Cité de la Musique.

Conférences

La musique dans les camps nazis / Association Germaine Tillion, Paris, juin 2014.

Heurs et malheurs d’un genre emblématique : le jazz en Europe

Les États-Unis, terre d’accueil des compositeurs allemands pendant la Seconde Guerre mondiale / La Folle Journée de Nantes, Cité des Congrès de Nantes, février 2014.

La musique de l’enfer : le système musical concentrationnaire / CERCIL, Orléans, janvier 2014.

Politiques musicales et compositeurs sous le IIIe Reich / Écully musical, Écully / Société philharmonique de Lyon, Lyon / Mozarteum de France, Lyon, avril 2013.

Composer en détention : le Quatuor pour la fin du temps d’Olivier Messiaen 

Le Groupe des Six à l’épreuve de la Guerre / La Folle Journée de Nantes, Cité des Congrès de Nantes, février 2013.

De Tchaïkovski à Chostakovitch : les compositeurs russes à l’épreuve de la Guerre Froide / La Folle Journée de Nantes, Cité des Congrès de Nantes, février 2012.

Musique dans les camps de concentration / UCO, Angers, octobre 2011

La vie culturelle sous la République de Weimar / Association Blois-Weimar, Campus de la CCI de Blois, avril 2011.

Les années folles à Berlin : la vie musicale et culturelle dans l’entre-deux-guerres / La Folle Journée de Nantes, Cité des Congrès de Nantes, février 2011.